Soyez informé!

Abonnez-vous
à l’infolettre

Votre santé et votre bien-être


Santé physique

Diabète

Qu’est-ce ?

Le diabète est une maladie chronique incurable causée par une carence ou un défaut d'utilisation de l'insuline entraînant un excès de sucre dans le sang. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) contenu dans les aliments d'être utilisé par les cellules du corps humain. Les cellules disposent de toute cette énergie dont elles ont besoin pour fonctionner.

Si l'insuline est insuffisante ou si elle ne remplit pas son rôle adéquatement, comme c'est le cas dans le diabète, le glucose (sucre) ne peut pas servir de carburant aux cellules. Il s'accumule alors dans le sang et est ensuite déversé dans l'urine. À la longue, l’hyperglycémie provoquée par la présence excessive de glucose dans le sang entraîne certaines complications, notamment au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du cœur et des vaisseaux sanguins.

On estime à près de 650 000, le nombre de personnes diabétiques au Québec. Parmi ce nombre, environ 200 000 personnes ignorent leur état.

Il existe trois principaux types de diabète. 

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 se manifeste soit dès l'enfance, à l'adolescence ou chez les jeunes adultes. Il se caractérise par l'absence totale de la production d'insuline. Les personnes diabétiques de type 1 dépendent d'injections quotidiennes d'insuline pour vivre. Il est présentement impossible de prévenir ce type de diabète. Les recherches s'effectuent principalement vers la compréhension des mécanismes détruisant les cellules responsables de la production d'insuline.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 se manifeste beaucoup plus tard dans la vie, généralement après l'âge de 40 ans. La très grande majorité des personnes atteintes de diabète présentent ce type de diabète (90 % des cas). Depuis quelques années, on remarque que ce diabète apparaît plus tôt et chez certaines populations à risque. Il peut apparaître dès l'enfance.

Nous savons que les peuples autochtones, les latino-américains, les asiatiques et les populations d'origine africaine semblent développer la maladie plus que les autres. Une prédisposition génétique, un surplus de poids et le manque d'activité physique contribuent à l'apparition d'un diabète de type 2. Cependant, certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation en trop grande quantité et riche en gras pourrait aussi être un facteur de risque.

Le diabète de type 2 est le type le plus sournois. Les symptômes peuvent être minimes et passer inaperçus pendant plusieurs années. Malheureusement, quand il est diagnostiqué, le mal est fait. En apportant des corrections importantes à nos habitudes de vie, il est possible de retarder l'apparition de la maladie et d'en diminuer l'impact. 

Diabète de grossesse

Le diabète de grossesse se manifeste pendant la grossesse, généralement vers la fin du 2e trimestre et au cours du 3e. Il est aussi connu sous le nom de diabète gestationnel. Dans 90 % des cas, il disparaîtra après l'accouchement.

Le diabète gestationnel (4 à 6 % des grossesses) affecte à la fois le bébé et la mère. L'enfant risque d'être plus gros que la normale et risque de faire un diabète plus tard. Chez la mère, la présence du diabète accroît les risques d'infections, augmente le niveau de fatigue et peut causer des complications lors de l'accouchement.

Le diabète de grossesse se traite et se contrôle par une saine alimentation, et l'adoption d'une bonne hygiène de vie. Si, malgré ces changements, le diabète n'est pas bien contrôlé, l'utilisation d'insuline deviendra nécessaire car l’emploi d’antidiabétiques oraux est contre-indiqué lors d’une grossesse. 

Signes et symptômes

Les symptômes du diabète ne se présentent pas tous de la même manière ni avec la même intensité. Qu'il s'agisse du type 1, du type 2 ou du diabète de grossesse, une consultation avec le médecin s’impose. Les symptômes sont :

    • Fatigue, somnolence
    • Augmentation du volume des urines
    • Soif intense
    • Faim exagérée
    • Amaigrissement
    • Vision embrouillée
    • Cicatrisation lente
    • Infection des organes génitaux
    • Picotements aux doigts ou aux pieds
    • Changement de caractère

Facteurs de risque

    • Hérédité
    • Obésité
    • Grossesse
    • Sédentarité
    • Certains virus
    • Certains médicaments 

Prévenir

On pourrait facilement penser qu’il n’y a rien à faire contre le diabète. C’est malheureusement vrai dans le cas du diabète de type 1. Pourtant, dans le cas du diabète de type 2, il est possible de poser des actions et des gestes concrets afin de retarder l'apparition de la maladie et d'en diminuer l'importance. 

Prévention du diabète de type 1

Il est actuellement impossible de prévenir l'apparition d'un diabète de type1. Dans la plupart des cas, les cellules qui produisent l'insuline sont détruites par le système immunitaire. La combinaison de facteurs génétiques et environnementaux contribue à cette destruction. 

Prévention du diabète de type 2

Les facteurs contribuant à son apparition sont connus: l'âge, l’hérédité, le surplus de poids et la sédentarité. De plus, certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation riche en gras pourrait également être un facteur de risque. Cependant, personne n'est vraiment à l'abri du diabète, même avec de saines habitudes quotidiennes.

Nous savons toutefois que certaines populations sont plus à risque que d’autres. Les peuples autochtones, hispanophones d'Amérique, asiatiques et les populations d’origine africaine semblent développer la maladie plus que les autres.

Environ 80 % des personnes diabétiques de type 2 ont un surplus de poids ou sont obèses. Cette condition est un facteur de risque majeur dans l'apparition de cette maladie aussi sournoise que sérieuse.

Saine alimentation

Une alimentation bien équilibrée et variée s'impose lorsqu'on veut prévenir une maladie comme le diabète. Comment y parvenir ? En choisissant le plus souvent possible des aliments qui contiennent moins de matières grasses, moins de sucre ajouté, moins de sel et en augmentant la consommation d'aliments riches en fibres.

Activité physique

Des études récentes démontrent qu'une augmentation même légère de la fréquence et de l’intensité de l'activité physique a des effets bénéfiques sur la santé, particulièrement chez les personnes sédentaires. Seulement 30 minutes d’activité physique par jour suffisent! Quand on augmente l’activité physique, la dépense d'énergie est plus grande, le métabolisme s'accroît. Pour une personne diabétique, cela veut aussi dire une meilleure utilisation de l'insuline injectée ou produite par le pancréas.

Guérir et soutenir

À ce jour, on n'a pas encore trouvé de cure permettant de guérir le diabète, mais une médication adéquate, un bon régime alimentaire et quelques modifications au mode de vie peuvent permettre aux personnes diabétiques de mener une vie pratiquement normale tout en évitant à long terme les problèmes et les complications souvent associés à cette maladie.

Mois du diabète

Novembre

Journée mondiale du diabète

14 novembre

Information et ressources

Association Diabète Laval
Diabète Québec 
Fondation pour enfants diabétiques
Association canadienne du diabète 
Fédération internationale du diabète (FDI) 

Sources : CSSS de Laval, Diabète Québec, PasseportSanté.net.


Nous joindre

Vous aimeriez poser une question ou émettre un commentaire?  Détails

Carrières

Oeuvrez au CSSS de Laval!  Détails


Conception Web