Soyez informé!

Abonnez-vous
à l’infolettre

Le CSSS de Laval


Vision

Agir ensemble pour le bien-être et la santé des Lavalloises et des Lavallois.

Chaque personne requiert des services lui étant propres. Trois grandes fonctions sont donc en place afin de répondre à leurs besoins.

Prévenir Promouvoir la santé et prévenir les maladies et problèmes.
Guérir Soigner, aider, compenser et soutenir l’intégration sociale et professionnelle.
Soutenir Traiter et réadapter.

Ces fonctions s’appliquent selon l’état de santé de la personne. 

Excellente ou très bonne santé

Ces personnes représentent plus de la moitié de la population. L’objectif prioritaire, dans leur cas, est de prévenir, c’est-à-dire de préserver et, si possible, d’accroître leur potentiel-santé. Pour ce faire, des initiatives telles le programme 0-5-30 et les centres d’abandon au tabagisme ont été mis en place. 

Bonne santé

Un peu plus du tiers de la population présentent des problèmes aigus réversibles, des problèmes chroniques, des facteurs de risque ou d’autres problèmes de santé pour lesquels il existe des traitements efficaces. À l’égard de ce groupe, l’objectif prioritaire est de guérir, c’est-à-dire de mettre en oeuvre les moyens curatifs appropriés afin de maîtriser les facteurs de risque et, le cas échéant, d’intervenir précocement dans l’évolution de la maladie afin d’en retarder la progression et de réduire le risque de complications. Les changements de comportement et un recours optimal à des traitements curatifs représentent ici les principales stratégies. Des approches de réadaptation psychosociale ou physique offrent également un grand intérêt dans la mesure où elles permettent souvent une récupération importante sinon complète de l’autonomie des personnes.

Santé moyenne ou mauvaise

Pour environ 10 % de la population, soutenir est l’objectif prioritaire. Ces personnes présentent une santé détériorée qui s’accompagne d’un déficit ou d’une incapacité généralement irréversible. Dans de telles situations, les approches thérapeutiques visent non pas la disparition du problème, mais plutôt l’amélioration de la capacité à composer avec le problème, à vivre une vie satisfaisante malgré celui-ci.

Référence : Rapport de la Commission Clair (2000)


Nous joindre

Vous aimeriez poser une question ou émettre un commentaire?  Détails

Carrières

Oeuvrez au CSSS de Laval!  Détails


Conception Web